La Distillerie,
sous le charme du Velay

Gastronomie - Publié le 30 octobre 2018 0 commentaire(s)

Olivier et Kévin sont aux commandes de la brasserie « La Distillerie » à la déco « So British » depuis 2014. Ces deux parisiens de 32 et 33 ans sont tombés sous le charme du Velay, et ont donc décidé de poser leurs valises au Puy-en-Velay. Ils nous expliquent pourquoi…

Pourquoi êtes-vous tombés sous le charme du Velay ?

Kévin : On est tombés amoureux de ce territoire car le paysage est magnifique. On ne connaissait pas le Velay, et lorsque l’on arrive sur les hauteurs de l’Hermitage et que l’on voit les monuments, on aperçoit un petit bout de paradis, au milieu des montagnes. La qualité de vie est magnifique, le marché du samedi matin c’est le top.

Reprendre une brasserie ce n’est pas rien, pourquoi ce défi ?

Kévin : Je suis né dedans ! J’ai toujours aimé ça, je voulais avoir mon affaire, ma brasserie, et au Puy-en-Velay pourquoi pas. Auparavant je travaillais dans une brasserie avec mes parents en région parisienne et le rêve s’est concrétisé. On a une clientèle au top, avec des clients qui deviennent des amis, tout ce que l’on veut dans le commerce !

Olivier : Moi c’est un petit peu différent, car je ne suis pas du tout issu d’une famille de restaurateurs ou de commerçants. Je côtoyais le milieu par l’intermédiaire de Kévin, et d’amis en région parisienne, et je me suis un peu lancé dans les études de droit, mais je ne me projetais pas forcément dans ce milieu-là.  Quand il y a eu l’opportunité de m’associer avec Kévin ça m’a paru naturel de me lancer avec lui.

Le chef de la brasserie La Distillerie

Qu’est-ce qui différencie votre établissement des autres ?

Olivier : Je pense qu’il y a un cachet qui est propre à l’établissement, et le fait d’être un petit peu à l’abri c’est appréciable. Le positionnement en hyper centre est primordial. Alors on est un petit peu enclavé, ce qui peut être un inconvénient au départ, mais maintenant l’établissement a une certaine notoriété, et c’est plutôt un avantage, car on est à l’abri des bruits de la circulation, avec une petite terrasse sympathique en plein centre-ville.

Kévin : On a également essayé d’être très complet au niveau de la carte que nous proposons. On a la clientèle du midi, avec des plats qu’il faut sortir rapidement, et celle du soir et du week-end où les gens se font un peu plaisir, avec par exemple du filet de bœuf avec foie gras, ou la truffade. On a fait une carte pour les locaux pour le midi, pour ceux du week-end, et pour les touristes.

Vous avez voulu en faire un lieu de vie ?

Olivier : On a voulu sortir un petit peu de la restauration classique pour essayer d’organiser des soirées à thèmes, ou des concerts. On a notamment une salle à l’étage qui nous permet d’accueillir tous les événements privés. On propose un buffet dinatoire, dans une salle toute équipée.

La minute Vellave

Quels sont les produits vellaves que vous utilisez en cuisine ?

Olivier : La Verveine que l’on utilise en boisson au bar, et que l’on incorpore aussi en cuisine dans pas mal de spécialités et notamment les desserts, et la lentille verte du Puy-en-Velay dans les plats, on aussi a quelques bières à base de lentille. On la travaille en accompagnement, en farine pour faire aussi du pain de mie aux lentilles, réalisé maison par le chef, Sébastien Druinot. Et puis il y aussi la truite de Vourzac.

Où aimez-vous le plus vous balader dans le Velay ?

Kévin : Le marché ! Et puis sinon la statue de la Vierge qui représente bien le Puy-en-Velay. J’aime bien me balader vers Goudet, aller sur les bords de Loire, c’est super chouette en été. On fait pas mal de quad aussi.

Quel est votre monument préféré dans le Velay ?

Olivier : La vieille ville, et aussi la statue de la Vierge, car c’est le premier monument que l’on a vu apparaitre en venant de la région parisienne. Ça nous a fait penser au Christ de Rio qui domine la ville. C’est l’image du Puy-en-Velay que j’aime mettre en avant quand je veux donner une photo de la ville.

Quels sont, selon vous, les atouts du Velay ?

Olivier : Pour moi c’est la dimension géographique d’un petit village, avec toutes les facilités, avec toutes les administrations et tous les services d’une grande ville, et ça, c’est ce que j’ai vraiment apprécié. Dans un rayon de quelques kilomètres on peut tout faire à pied, que ce soit les courses, que ce soit les papiers au niveau des administrations. On n’utilise pas la voiture, et on ne perd pas de temps dans les transports, ou très peu, et ça c’est le gros avantage de la région.

Pratique : Brasserie Pub La Distillerie
11 Rue Porte Aiguière au Puy-en-Velay –
Tél : 04 71 04 91 12

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Le Puy-en-Velay parmi les plus beaux marchés de France

Le Puy-en-Velay parmi les plus beaux marchés de France Gastronomie - Publié le 30 octobre 2018

Un week-end au Puy-en-Velay

Un week-end au Puy-en-Velay Gastronomie - Publié le 30 octobre 2018