S’évader : passion Mézenc

Actus - Publié le 5 mai 2020 0 commentaire(s)

On s’est prêtés au jeu du « tu vas faire quoi quand le confinement sera levé ? ». Nos rédacteurs ont chacun laissé libre cours à leurs envies pour nous raconter à quoi ressemblera leur première activité au grand air !

« Je taille la route » ! C’est avec ces mots que Ludo a fermement montré que pour lui, le confinement avait assez duré. Et on peut le comprendre… Passionné depuis toujours par les grands espaces et les randonnées à sensations, son périple allant de son canapé à son jardin ne suffisait plus à ses solides jambes.

Mais où va-t-il avec ses idées d’évasion ? Et bien ce sera le mont Mézenc. Je me languis de la route qui va au village champêtre des Estables. Ce petit parking en sable où j’ai l’habitude de lacer fermement mes chaussures avec toujours le même rituel : sandwich, bouteille d’eau, petit sac à dos, dans lequel j’emporte aussi mon stabilisateur car j’aime bien faire des photos avec mon iPhone.

Cette ascension, Ludo a dû la faire des dizaines de fois. Avec sa femme, avec son chien, avec ses amis qui viennent parfois lui rendre visite depuis la région de Lyon. Mais celle qui se prépare, celle qui aura lieu dès la levée du confinement, a l’air d’avoir un goût encore plus frais, plus alpin que toutes les autres.

J’ai cette sensation d’avoir été privilégié durant le confinement. J’ai une maison, une terrasse, un jardin, on ne peut pas dire que j’étais à plaindre. J’ai juste envie de pouvoir marcher désormais, bâton en mains et reprendre le cours normal des choses. Chaque samedi après-midi, c’était notre tradition en fait ! Préparer les affaires, choisir un itinéraire et aller se promener, se balader, randonner où bon nous semble et j’ai besoin de retrouver ça aujourd’hui.

Notre Velay c’est une terre si naturelle que finalement, le voyage est partout. À côté de la maison, à quelques kilomètres, un sentier dans les bois, un GR sur la journée. Notre Velay, c’est finalement le choix entre la nature et… la nature ! Puisqu’elle est partout, différente. Elle offre le choix de l’agitation d’être ensemble, ou au contraire des endroits silencieux pour se retrouver seul. 

Arrivé à la croix, je ne serai pas surpris par la vue, mais je serai heureux de la contempler. Je pense que la sensation sera plus particulière que d’habitude parce qu’on m’en a privé, pendant quelques semaines. Mais je sais qu’elle m’attend, donc c’est de mon devoir d’aller lui rendre une petite visite 😉 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

  • Biscuits Mon Coeur : bio et made in Velay

    Biscuits Mon Coeur : bio et made in Velay

    Actus - Publié le 9 juin 2020 Eléonore et Yann Bouthéon-Pouderoux, les nouveaux propriétaires du Dyke Hôtel, 37 boulevard Maréchal-Fayolle au Puy-en-Velay, se sont lancés dans une...

  • S’évader : passion Mézenc

    S’évader : passion Mézenc

    Actus - Publié le 5 mai 2020 On s’est prêtés au jeu du « tu vas faire quoi quand le confinement sera levé ? ». Nos rédacteurs ont chacun...

  • Vous allez retrouver le goût de la liberté

    Vous allez retrouver le goût de la liberté

    Actus - Publié le 5 mai 2020 C’est à travers une campagne de communication fraîche et positive que les beaux jours en Velay vont pointer le bout...

Biscuits Mon Coeur : bio et made in Velay

Biscuits Mon Coeur : bio et made in Velay Actus - Publié le 5 mai 2020