Ils ont eu un coup de foudre pour Les Cîmes du Puy-en-Velay

Actus - Publié le 22 août 2023 0 commentaire(s)

Gilles Devie et son épouse Sandrine ont décidé de quitter Gordes, dans le Vaucluse, pour venir s’installer au Puy-en-Velay. Séduits par l’attractivité de la ville, ils ont repris l’hôtel particulier qui abrite des chambres d’hôtes au pied de la cathédrale. Ils sont tombés amoureux de l’Hôtel de la Prévôté, une ancienne demeure du XVè siècle qui offre aujourd’hui à celles et ceux qui y séjournent des prestations haut de gamme et une vue unique sur la ville et ses monuments.

Au pied de la cathédrale du Puy-en-Velay, départ emblématique du pèlerinage de Saint-Jacques, Les Cimes du Puy-en-Velay offrent une vue incroyable sur la ville et ses monuments. Cette ancienne demeure du XVe siècle qui a été transformée en hôtel particulier, abrite aujourd’hui des chambres d’hôtes haut de gamme, avec un restaurant, un salon et une cuisine commune.

Quel a été votre parcours ?

Gilles Devie : Après une vie parisienne assez rythmée dans laquelle j’exerçais le métier de banquier, j’ai souhaité partir en province, dans une ville attractive et chargée d’histoire. J’ai vécu à différents endroits, et puis j’ai rencontré une Ponote. Nous avons tenu une chambre d’hôtes au village de Gordes, dans le Vaucluse. L’endroit était magnifique, mais le rythme d’activités était trop soutenu pour nous, avec des températures trop élevées.

Vous avez eu un coup de foudre pour le Puy-en-Velay ?

Gilles Devie : Oui, parce que l’on y trouve beaucoup de belles choses. J’ai pu me rendre compte, en tant qu’ancien banquier, qu’il y avait une belle dynamique. Et puis, il y a le côté historique dans une ville de 20.000 habitants environ, qui est reconnue, et qui évolue au fil des années.

C’est-ce qui vous a incité à vous installer ici ?

Sandrine Devie : Oui ! Il a bien sûr le dynamisme au niveau économique, et puis le fait de pouvoir trouver ici de bons produits locaux…

Gilles Devie : On a pu observer ce qui se passait au niveau de l’agriculture. On privilégie ici les circuits courts. Et puis il y a le fait que l’on mette en avant la ville du Puy-en-Velay. C’est une grande joie de voir ce qui a été créé par rapport à l’Hôtel-Dieu, aux spectacles immersifs. J’ai été surpris de voir tout ce qui a été fait dans cette ville de taille moyenne, et notamment au niveau de la capacité d’accueil, et des accès à la ville aujourd’hui. C’est important pour les gens de la région, et les touristes étrangers.

 

Et pourquoi avoir repris cet hôtel particulier ?

Gilles Devie : Avant tout, pour l’histoire de ce bâtiment. L’Hôtel de la Prévôté est un édifice connu et reconnu. On en parle à partir du 14è siècle dans les écrits que j’ai pu retrouver, avec la Congrégation des sœurs de Sainte-Croix, et tout ce qui a pu s’y passer durant quelques siècles. Aujourd’hui, cette activité liée à des chambres d’hôtes de charme nous permet d’accueillir des gens de la région, mais aussi une clientèle internationale.

La clientèle est séduite ?

Gilles Devie : Oui. Et d’ailleurs je suis surpris lorsque les clients nous disent qu’ils ont entendu parler du Puy-en-Velay. Quand vous avez un Américain, un Allemand, ou un Suisse qui vous dit ça, c’est toujours étonnant. Non seulement les gens ont entendu parler de la ville, mais aujourd’hui ils s’y arrêtent. C’est cela qui est extraordinaire. Et puis, il y a tout le côté historique. Il y aussi l’attrait lié aux randonnées, et au chemin de Saint-Jacques de Compostelle, notamment.

Pratique :
Les Cimes du Puy-en-Velay
Hôtel de la Prévôté, 12 rue Saint Georges – 43000 Le Puy-en-Velay
www.lescimesdupuyenvelay.fr
Tél. : 06 86 82 48 76 / 06 81 41 99 02

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi

En cuisine avec Corinne

En cuisine avec Corinne Actus - Publié le 22 août 2023

Vos restaurateurs s’organisent

Vos restaurateurs s’organisent Actus - Publié le 22 août 2023