Picasso l’œuvre ultime : hommage à jacqueline

25 juin au 16 octobre 2022 Brioude

Les vingt dernières années de Pablo Picasso sont intimement liées à la rencontre avec Jacqueline Roque en 1953. Elle devient la nouvelle et dernière compagne de l’artiste, elle est sa muse, son modèle et devient sa femme en 1961.

Cette période correspond à un changement de lieu de vie, il installe son nouvel atelier à la Californie à Cannes et fait l’acquisition du château de Vauvenargues. Le domaine de Notre-Dame-de-Vie à Mougins sera le dernier havre de vie qui viendra compléter ces lieux féconds dans lesquels de nombreuses œuvres verront le jour.

Dès 1954, les portraits de Jacqueline dessinés ou peints font leur apparition. Différents styles semblent définir la vision chaque fois renouvelée de sa muse, pendant près de vingt ans elle sera omniprésente.

Ces œuvres sont marquées par le génie du dessinateur, du graveur et du céramiste qu’il est devenu à Vallauris. La céramique et la poterie longtemps délaissées dans la création artistique, exception faite de Joan Miró, vont renaitre grâce à un nouvel élan créateur.

Picasso est celui qui va faire connaitre ces supports à un large public.

Dans cette période incandescente l’œuvre ultime de Picasso apparait comme le message novateur porteur d’espoir du XXème siècle.

Jean-Louis Prat, commissaire d’exposition